Revo-logo-white copie

HI-FU-MI

« Avec Hi-Fu-Mi  je souhaite revisiter ces jeux d’enfants qui captent mon regard avec ce que les danses hip-hop peuvent les transcender. Certains d’entre eux qui ont traversés les générations se qualifient uniquement par les interactions des corps des enfants. »

Anthony Egéa

Lire la suite

Lire la vidéo
Lire la vidéo

Découvrez une expérience électro-académique,  un frottement néo-classique urbain, une  performance No Funk No Pop… un son groove qui frappe, qui claque, qui provoque chez le poppeur une sorte d’implosion corporelle, une vibration anatomique, qui transforme le corps en coup de canon, en rafales de contraction musculaire, parfois dévastatrices, intimes, silencieuses. 

Lire la suite

« Trois filles sur pointes dans un espace délimité, une sorte de ring, de cage, un dance  floor… ou plutôt un espace de revendication,  d’expérimentation d’une danse qui casse les  codes, le plancher et impose sa modernité. Pas de ballerines ou tutu, mais des performeuses  qui vont s’imposer, s’imbriquer, se défier, nous défier. »

Lire la suite

Lire la vidéo
Lire la vidéo

One Man Pop est un solo masculin qui fait suite à la pièce Uppercut.

Sur la même structure, légèrement transformée, un danseur hors-norme qui excelle dans la technique du popping entre dans l’arène. D’un arrêt net sur le temps se révèle l’essence même d’une danse. Son corps révèle l’entièreté de son anatomie et de sa physiologie. Une esthétique explosive, un visuel percutant, des coups de corps avant l’uppercut et le K.O final.

Lire la suite

Création d’après Les Forains, ballet en un acte d’Henri Sauguet sur un argument de Boris Kochno avec l’autorisation des Editions Salabert – Copyright Universal 

« Vraie fête de la jeunesse et de la danse »  (Jean Cocteau)  

Quelques mois après la Libération, la création de  »LESFORAINS«  lance la carrière de Roland Petit (1924-2011). Ce thème intemporel des forains, gens du voyage, artistes de rue, ayant fasciné tant Cocteau que Picasso, Diaghilev ou encore Satie, fut transposé avec émotion et finesse dans ce court ballet en hommage à « Parade ». 

Lire la suite

Lire la vidéo
Lire la vidéo

Destiné à être joué à l’extérieur comme à l’intérieur, dans des espaces où rien n’est pensé pour accueillir ou voir un acte artistique, le GIC représente une envie de bousculer l’espace public et ses passants.
Un dialogue des corps qui interpelle, sublime et relève les spécificités de notre patrimoine naturel et bâti.

Lire la suite